image.jpg

Cette année,
- J’ai vu un curé en soutane au guichet des forfaits mécaniques
- Un chat des neiges (à la taille et surtout au pelage impressionnants)
- Une araignée cavaler à 2.600 mètres (au beau milieu d’une immensité neigeuse)
Je suis arrivée - fingers in the noses - première à la luge (et corolaire indispensable : j’ai enfin compris comment la diriger en finesse !)
J’ai regardé mes trois enfants cuisiner ensemble en se marrant comme des baleines, sous le regards attentifs de mes deux chats (qui guettaient les miettes) et ce sans avoir à déplorer le moindre homicide !
Tarquinou a composé (sur l’air du long fleuve tranquille) le tube des vacances qu’ils chantonnent a tue-tête :
“Maman reviens, mamannnn reviens,
Maman reviens parmi les tiens
Du haut de la piste, elle nous montre le chemin,
Elle qui le connaît si biennnn “

Je vous laisse ! Je vais vite recopier “étoile des neiges” que nous nous sommes donné pour mission d’apprendre sur les télésièges avant la fin du séjour !

[je m’aperçois quelques semaines plus tard que j’ai omis de signaler que pour la première fois de ma vie j’ai utilisé un urinoir “féminin” ! Équipement parfaitement adapté tant à l’environnement de la haute montagne (toilettes sèches) qu’à l’accoutrement anti-froid de ses usagères ! En revanche, j’ai oublier d’en prendre une photo, c’est promis, l’an prochain, je vous montrerai cela ! ]