Ce matin, je me suis réveillée tard, deux chats contre moi et toujours étonnée de roupiller autant dans ma maison axonaise. Pour tout vous dire j’avais totalement oublié que j’avais 47 ans aujourd’hui. Un coup d’œil sur mon iphone qui m’annonçait quelques dizaines de message facebook me souhaitant un bon anniversaire m’a vite ouvert les yeux. Alors il m’est revenu une anecdote assez drôle que j’ai eu envie de partager :
Depuis toujours, je prête assez peu d’importance aux dates d’anniversaire, il est arrivé régulièrement d’oublier le mien (et donc celui de ma zomozygote) et je dois confesser que je ne sais pas non plus toujours l’âge que j’ai. Parfois je suis obligée de réfléchir pour trouver le bon…
Il y a deux ou trois ans, j’avais 44 ans exactement. Je m’approchais de mes 45 ans, ou peut-être les avais-je déjà dépassé de quelques jours, voire d’un mois ou deux. Un jour, je m’exclame tout haut “Rhââ à 45 ans, je suis toujours infoutue de…” (de faire correctement une multitude de choses, tant et si bien qu’aujourd’hui je ne sais plus laquelle). Bref, je dis à voix haute que j’ai 45 ans.
Incontinent, Tarquinou m’interpelle : “Maman, tu n’as pas 45 ans mais 46 ans…
Ah bon ? Je réfléchis une minute… et comme je me souviens avoir fêté mon anniversaire il n’y a pas très longtemps, j’en conclus que je me suis encore plantée dans mon âge et je crois sur parole ce petit bonhomme qui doit avoir une bien meilleure mémoire des dates que moi-même…
Et donc pendant les 7 ou 8 mois suivants je me suis désormais exclamée tout haute : “Rhââ à 46 ans, je suis toujours infoutue de…
Jusqu’au jour où j’ai prononcé des paroles devant quelqu’un qui suivait mieux le compte du temps que moi-même et qui m’a immédiatement interrompu pour me signaler que je n’avais pas 46 ans mais 45 ans… Hein ? Ah Bon ? Tu es sûr ? Et moi de compter les années qui me sépare de l’année 1966… Ah oui ! j’ai 45 ans !!!! Et voilà comment j’ai eu l’immense surprise de rajeunir d’une année !
Tarquinou était tellement content de son bon tour qu’il s’obstine à chacun de mes anniversaires de me convaincre que j’ai — en réalité — une année de plus… Alors pour lui faire plaisir et aussi parce que je ne veux pas avoir peur du temps du passe, je fais semblant de le croire… Bref, j’en finis par être un peu perdue avec mon âge…