Aujourd’hui, dotclear a dix ans ! Un bon jour pour lui dire qu’on l’aime.
A mon dotclear à moi, je lui ai confié tout ce que j’avais de plus précieux, pas que des mots, pas que des images, non c’est le plus profond de mon cœur que je lui ai ouvert. Et puis aussi mes colères ! De grandes et noires colères parce que le sort a parfois été rude avec moi et que je préfère ruer que de courber l’échine. Et puis des larmes. Beaucoup de larmes, parce que c’était le seul qui pouvait tout entendre, le seul à qui je pouvais me confier sans me sentir ensuite coupable d’avoir plombé sa journée avec mes chagrins à faire pleurer les morts. Dotclear, c’était ma petite lucarne qui brillait dans un monde soudainement devenu trop noir pour moi ; je bricolais mes mots sur mon vélo et puis après le câlin du soir je filais les lui griffonner. Pour ne pas me noyer. Pour rester là.
Dotclear a 10 ans et moi, dans quelques mois, je vais bientôt fêter mes 10 ans avec lui.
C’est peut-être pour cela qu’on s’est si bien trouvé. Il a avait la vie devant lui et tout a gagner. Moi j’avais tant perdu.
Comme je suis fidèle, j’ai toujours gardé en l’état les lieux de notre première rencontre,
10 ans d’amour, ce n’est pas rien !
Dotclear, je lui dois beaucoup. Des rires et des rencontres bien sûr. Des amis, beaucoup. Et bien plus que cela. Mon dotclear à moi, c’est aussi la porte qui s’est ouverte quand la nuit était beaucoup trop sombre, qu’il faisait froid et que j’avais peur…
Je t’aime fort mon dotclear à moi.
Et surtout du fond du cœur : merci !