La reine des Pommes c’est moi ! D’abord j’écoute Pergolèse. Je ne devrais pas écouter cela ! Pas aujourd’hui. Le Stabat Mater c’est triste ! En plus je l’ai écouté en concert à Bruges. Et avec un autre homme que lui *. Et c’était drôlement chouette. Je suis une abrutie. Et de le savoir ne me console pas. J’ai envie qu’on m’aime, j’en ai vraiment envie hein ! Et qu’on m’aime vraiment en plus ! Et moi je vois bien qu’en dépit de toutes mes gesticulations, je reste — pour lui — une espèce d’objet de haine intrinsèque. Le truc contre lequel on peut pas se battre ! Même pas moi avec mon caractère de cochon et mon corps de catcheuse ! Au tapis la Rélie… Je ne suis pas tout à fait dupe remarquez ! Ni de mon aveuglement ni de mes propres travers. Aller dans le mur est l’une de mes grandes spécialités. Avec d’ailleurs une obstination qui confine à la monomanie. Parce qu’en plus je suis dans le genre pugnace ! Vous me lâchez sur une proie et je suis plus tenace qu’un chien de vénerie. Un souffle d’athlète et une mâchoire de Pit-bull. Je pourrais ajouter le cerveau d’un lombric aussi… Et oui, cela peut emmener loin des qualités pareilles. Le problème c’est que ce n’est pas forcément dans la bonne direction. Et cela fait neuf ans que cela dure. Et de ces neuf années, je n’en ai tiré aucun enseignement. Si ce n’est de réussir à me marrer et à pleurer en même temps. C’est pas si mal ! Bref cela fait neuf ans* aujourd’hui que je suis veuve et j’écoute Pergolèse en pensant à quelqu’un que j’aimerai bien détester pour de bon. Il y a pire dans la vie. Il y a mieux aussi. Bon si un prince charmant aussi suicidaire que persévérant lit ces lignes, il est prié de passer son chemin sans ralentir !!

 
* {disclaimer} ne lisez pas ce(s) billet(s) si vous ne voulez pas plomber votre journée ! {/disclaimer}