Les morts, plus y en a, mieux c'est !
Experts de tout poil, journaleux, associations émérites de défense des vivants, tous y vont à la louche ! Plus il y aura de morts, plus d'oreilles se tendront pour les entendre !
Alors ne soyons pas chiche !
Le chiffre du jour c'est 42.000 morts : voilà très exactement le nombre de morts fauchés en une année par le diesel ! Notez bien hein ? Le diesel seulement. Et rien d'autre ! Pas l'essence ni la pollution, juste le diesel !
C'est un "expert" qui le clame dans le Parisien libéré (je n'ai pas lu l'article mais comme tous les médias reprennent le chiffre les yeux fermés je leur fais confiance...). Un expert en automobile, même ! (pas en santé publique ou en statistique, non...) C'est monsieur Bruno Guibeaud, le président d'Europe Qualité Expertise (EQE) (dont le site mal fichu n'apporte pas beaucoup de gage de compétence en mortologie) qui le dit paraît-il.
Comprenez-bien : je suis tout à fait persuadée que le diesel c'est très mal !
C'est juste que 42.000 morts c'est quand-même 10 fois le nombre de tués sur les routes chaque année. C'est juste un tiers de moins que ceux qui sont victimes du tabagisme. Bref, c'est énorme, c'est gigantesque.
C'est exactement 15 fois le nombre de morts attribués chaque année à la pollution toutes causes confondues !
Vous vous rendez-compte ? Vous peut-être mais Google non : aucune étude proprement dite ne m'a éclairée sur ce décompte morbide. Alors j'ai lu un peu les médias pour savoir comment ils mourraient tous ces gens. Et bien principalement de cancer du poumon si j'ai bien suivi. De cancer du poumon et de pathologies respiratoires en général.
Oui, sauf que 90 % de la morbidité liée au cancer du poumon et aux pathologie respiratoires, sont déjà attribuée au tabac ! Et si j'en crois les statistiques de l'insee en 2009 (je n'ai pas trouvé les années suivantes) il y a eu cette année-là :
- 23 453 30 882morts liées aux tumeurs du larynx, trachée, bronches et poumon
- 17 654 33 861morts liées aux maladies de l’appareil respiratoire
Soit un total de 41.107 64.743 morts dont 90 % sont attribués au tabac... il reste 4110 6.474 pour le diesel (sans compter que les autres causes de pollution, comme l'essence ou les fumées industrielles ne font désormais plus de mal à personne dans mon calcul !)
Bref, monsieur Bruno Guibeaud, je veux bien que m'expliquiez votre calcul !
Parce que vous comprenez, que le diesel soit très dangereux je n'en doute pas, qu'il soit mille fois (voire bien davantage en comparant leur morbidité respective !) plus dangereux que l'essence, j'en suis déjà moins certaine si j'en crois les avis partagés qui fleurissent sur la toile, mais qu'il absorbe à lui seul la totalité des décès liés aux tumeurs et maladies de l'appareil respiratoires cela me semble un poil surprenant.
Figurez-vous qu'il y a même qui sous-entendent que certains lobbies font tout ce qu'ils peuvent pour voir le diesel disparaître au profit de l'essence pour des raisons qui tiennent moins à la santé publique qu'à de basses raisons économiques, bref le diesel semble être un parfait carburant nous faire voyager de Charybde vers Scylla plutôt que vers la terre ferme...
Alors si vous pouviez dans le même temps faire l'économie de mon porte-monnaie et celle de nos trépassés, je vous en saurais gré éternellement !

Edit du 13 juin 2012
Une commentatrice attentive me fait remarquer avec justesse que je n'ai considéré, dans les chiffres de l'INSEE 2009 que la colonne des hommes et non les totaux ! Honte à moi !
J'effectue donc les rectifications qui s'imposent. Cependant, même en doublant les chiffres, le raisonnement reste le même :

- Tumeurs du larynx, trachée, bronches et poumon : 30 882 morts
- Maladies de l’appareil respiratoire : 33 861morts
Total : 64.743 morts
dont 10 % serait dû à un autre cause que le tabac : 6.474 décès.

On reste très loin des 42.000 morts (et on oublie la mortalité de l'amiante, de la pollution, des fumées etc...)