On savait déjà que Cannes et son festival était un repère de misogynes.

Dorénavant, on ne pourra plus ignorer qu'il n'y a pas qu'il n'y a pas que l'ouverture d'esprit qui y soit encrassée : son littoral l'est aussi gravement...


(et le festival des horreurs se poursuit là)