Vous êtes juré aux assises de l'Ain. Vous venez d'apprendre que si l'altération du discernement est très importante elle vaut abolition. Vous avez compris que les psychiatres, censés vous éclairer, ont éteint la lumière en sortant. Et vous vous sentez soudain très fatigué, sans doute un peu effrayé, abandonné à vous-même dans le noir d'un crime.

Procès Valentin : les experts se contredisent à la barre

Monsieur Stéphane Durand-Souffland : la plus belle plume en direct des prétoires.

Et ne me parlez pas de la Robert-Diard du Monde dont la plume trahit non seulement les débats (notamment ceux du procès de l'Hormone dans des largeurs scandaleuses) mais qui manque tellement d'imagination qu'elle s'abâtardit à me piquer des billets...