J'avoue que je me suis demandée combien de temps elle allait faire illusion la mère Joly... Et puis tout à coup, je la retrouve comme au premier jour : toujours la même psychorigide qui n'embrasse de justes causes que pour mieux assouvir son insondable désir de puissance...