Vous ne le savez surement pas mais depuis environ 18 mois, je vis au rythme du tonitruant commerce de la dope. Et si vous pensiez que ce négoce se pratique à mots couverts et à pas feutrés dans un écrin de discrétion jalousement défendu, je vous conjure de réviser votre jugement !  A Saint-Ouen, le beuglement est de rigueur et le trafic tant et si bien tapageur que nos institutions effrayées par tant de clameur s'enfoncent dans un silence aussi peureux qu'obstiné !

Un voisin compatissant et inquiet s'interrogeait hier quant à savoir s'il y avait encore de la vie dans la Mairie. Je n'ai pu le rassurer mais, bonne fille, je lui ai tu mes inquiétudes sur l'aboulie de notre maréchaussée dont je regrette aujourd'hui les rares défilés qui se tenaient antan sous mes fenêtres... Ils étaient aussi ostentatoires qu'inefficaces mais ils étaient au moins la preuve d'un souffle de vie..

Et qu'apprends-je ?! Que notre bon ministre de l'intérieur s'émeut de notre sort et conduit même son carrosse en notre bonne ville de Saint-Ouen ! Las, ma liesse fut de courte durée... A défaut de remédier aux grands maux, il convient de circonscrire le mal et de limiter son traitement à une rue ou deux !

Bref, je ne fais pas partie du bon quartier... Alors, j'observe un rien désabusé le commerce continuer à se tenir sous mes fenêtres dans un hourvari auquel je ne parviens décidément pas à m'habituer...

Sentinelles à Saint-Ouen

Oui, une chaise est bien posée au milieu de la chaussée. Que voulez-vous, ils ont pris possession de la rue et entendent bien en faire la démonstration ! Y compris par l'usage de certains organes... Je regrette que les piles de mon dictaphone m'aient lâchée ce soir car je vous aurais donné un échantillon de la voix de Stentor de la sentinelle assignée sous mes fenêtres .. Ce n'est que partie remise remarquez-bien... J'ai droit à la sérénade tous les soirs... Peut-être qu'un soir, au lieu de beuglements il nous poussera la chansonnette...

 

Pour être tout à fait honnête et mesurer jusqu'au bout l'effet Guéant sur le mercantilisme de nos dealers audoniens, merci de lire les différents commentaires qui suivent et qui démontrent qu'entre une municipalité qui déploie beaucoup d'efforts pour rester aveugle et sourde et la présence d'un car de police, la première a définitivement perdu mon vote pour les prochaines élections municipales...