Jeune aventureuse, demoiselle Azerty s’en est allée, ses paupières à peine éclose, deviner la couleur du monde. Tendre et duveteuse elle fut sur l’heure accueillie par un bruyant et robuste labrador. Bonne bête l’animal aboya pour ameuter le quartier à venir s’extasier devant tant de joliesse et de fragilité mêlées. L’oreille humaine, canine et féline restant sourdes à ses appels, l’intelligent chien Dudule entreprit seul une mesure de sauvetage : prenant le chaton dans sa gueule, il l’apporta à ceux qui dispensent les caresses et remplissent les gamelles. Quelques heures plus tard, après avoir vainement tenté de retrouver la féline mère et arraché une nouvelle fois le rejeton de la gueule du chien, il fut décidé de conserver le nouveau-né. L’opération sauvetage avait débuté !

Demoiselle Azerty et ses pas branlants


Demoiselle Azerty, un brin effarouchée

Je vous laisse, j’ai un biberon à donner…