Il y a des jours où de façon viscérale, sans n'avoir jamais parlé d'autres langues, sans avoir quasiment quitté ses frontières, on se sent bien plus Européenne que Française...

Monsieur le Président, je fais partie de ces hordes de citoyens profondément républicains qui pensent que régulièrement élu, vous êtes le Président de tous les Français, ne leur en déplaise.

Je suis de celles qui respectent la diversité politique, qui condamnent les postures politiques d'opposition systématique, lesquelles tiennent à mon sens davantage de l'infantilisme politique qu'à la maturité démocratique.

La partialité me répugne et j'ai parfois rougi de proches dont l'attitude aveuglément partisane était une insulte à leur brillante intelligence.

Je n'aime pas les œillères, je n'aime pas le fanatisme de parti ou les a-priori commodes lesquels, il faut l'avouer sont uniformément répartis dans le désolant monde politique qui est le nôtre.

Monsieur le Président, pourtant je vais vous faire publiquement cet aveu : vous me faîtes honte. Honte aux yeux du monde. Honte d'être française et que quelque part dans le reste du monde l'on puisse s'imaginer un instant que vous être représentatif de ce que j'aime dans mon pays.

Je ne sais pas parler autrement que français mais j'aimerai le crier dans toutes les langues : "Je ne suis pas ce que vous faites de nous !"