Dernier jour céans. En croquant une pomme devant mon écran, je fais un tour par ici. Je compare la largeur de ma colonne avec celle de mes images. Je ne sais pas bien par quel chemin je suis passée. Je me suis soudainement retrouvé là, en écoutant ceci... Au final, je crois que le poids de mon travail en retard est moins oppressant que de traîner par chez moi... Et il n'y a pas de morale à cette histoire. Si ce n'est que la mort, la vie et le temps gardent le même sens au cours des âges.