copie du site Fémin actu


Qu'on se le dise, vivons cachés !

Recouvrons-nous la tête d'une burka et affublons le visage de nos enfants de masques !

En ces temps du numérique où tout le monde fige le monde en un clic, terrons-nous en ces hauts lieux où à défaut d'y respecter le droit à votre image, on y oublie les plus simple des politesses ! Oui, je suis coupable ! +minemment coupable d'avoir exposé céans des représentations de mes enfants. Tellement coupable qu'ils ne méritent plus la moindre protection que se soit et qu'ainsi des sites d'actualité 100 % féminin ne prennent pas même le soin d'envoyer un e-mail.

Un telle requête ne présente pourtant pas la moindre difficulté technique (la source de l'image étant toujours indiquée sur les site de recherche d'image) que de s'appliquer à pondre trois phrases intelligibles et un "s'il vous plaît" dont visiblement elles s'estiment totalement dispensées au prétexte que j'ai choisi de considérer de m'en tenir à la seule protection de la loi au lieu de les escamoter de ces pages...

A défaut d'une telle précaution, il serait donc dans l'ordre des choses que via facebook et les liens d'une amie et blogueuse je découvre la tête de mon Tarquinou pour illustrer un article où le nutella serait trop gras et trop sucré pour l'Europe...

Et bien Mesdames et Mesdemoiselles de 100% féminin (principe dont le concept étrange me conduit à n'utiliser que des pronoms féminins à leur égard), j'ai l'impression que vous aussi vous êtes trop grasses et trop sucrées pour le net. Vous pourriez peut-être vous essuyer la bouche et reprendre une posture un peu plus présentable plutôt que de piocher dans les pots de confitures et de vous goinfrer en douce...

Vous essuyer les mains et prendre votre plume pour demander une autorisation aurait été au moins la preuve d'une maturité dont visiblement vous êtes totalement dénuées...



Je suis curieuse de savoir si le commentaire que j'ai laissé sous le billet (et dont la copie est visible ici) va franchir la barrière de la modération...



Edit une heure plus tard : la photo a été enlevée mais mon commentaire n'a pas été publié. En plus elles sont couardes... 100 % la honte, les filles ?



Edit deux heure plus tard : une bavouille d'excuse (pas même signée !) où j'apprends que c'est la faute d'un d'un " rédacteur (notons ce masculin surprenant) qui a profité du week-end pour échapper à leur vigilance " ! (dixit!) Responsable comme attitude, hein ? Et vous allez le pendre haut et court ?