Un jour, je vais mourir.
Ecrasée. Par le poids de ma vie.
Pour l'heure, j'aimerais juste une minute ou deux.
J'écrirais.
Et si j'étais raisonnable, je dormirais un peu.
Là, je vais reprendre son cours.
A tombeau ouvert.