Dans leurs chambres, il est un album de photographies tout corné d'être feuilleté et trimballé de l'un à l'autre. Un album de photographies qu'ils regardent seuls.
Ce soir, Tarquinou et moi avons lu un livre. Un livre qui ne l'interessait guère. Il voulait surtout ma main. Et plus encore des câlins. Des câlins au petit dernier qui devient si grand que bientôt il n'en voudra plus, cela ne se refuse pas... Je me doutais bien qu'il avait quelque chose à me dire...
- Papa me manque.. Moi je n'ai pas de souvenirs... tu te rends compte maman !? je n'ai jamais vu son visage !!"
- Oui, mon petit chat, mais tu sais il t'aimait tellement qu'il t'aimera toute ta vie, tu sais ça ? Tu veux voir son visage ? "
- Oh oui maman !!
Un disque dur et trois clics plus loin, nous voilà 7 ans avant. Papa avec son dernier dans les bras, sur les genoux, avec l'un qui dort sur l'autre, et puis l'autre qui lui fait des blagues en soufflant dans un tuyaux, et... et... et des enfants radieux. Et moi qui raconte, qui montre tout ce bonheur qui crève l'écran de mon vaio. Et là, le grand qui danse de joie, et là, la belle avec des cheveux roses et des rires plein la bouche et... et... et... la voix de maman qui s'éraille et les sanglots qui débordent... et le petit qui pleure aussi, et moi comme une cruche à lui dire que "c'est rien, c'est rien, c'est rien..." comme s'il ne voyait pas que je me répands... Putain.. qu'est-ce qu'on était heureux...