Identité française : avoir honte de son pays, honte de le voir rabaisser au niveau des plus sombres républiques bannières. Honte de la voir donner des leçons de maintien au reste du monde et de nourrir en son sein des méthodes policières dignes des états totalitaires :

La police a menti sur le motif de la convocation de Caroline Wassermann, qui dénonce des conditions de garde à vue inhumaines.

C'est parce que la police a assuré à son bâtonnier qu'elle avait été convoquée « pour une raison personnelle + que Caroline Wassermann a accepté de se rendre à la PJ de Meaux. Pour vivre une garde à vue musclée. Choquée, fatiguée, l'avocate ne décolère pas :

« Les gardes à vue en France sont un scandale. Les chiens sont mieux traités à la SPA, parce qu'au moins, on leur donne une gamelle. Il faut que cela change, ou alors, il faut cesser de se targuer d'être la patrie des droits de l'homme. +

Le fait que la police l'ait attirée dans un pur piège, allant jusqu'à instrumentaliser Christian Charrière-Bournazel, le bâtonnier de l'ordre des avocats du barreau de Paris, n'est pas fait pour atténuer sa volonté de faire du bruit autour de toute cette affaire.
A l'origine des ennuis de l'avocate, un simple appel d'un client potentiel.


L'article, qu'il convient de lire in extenso pour avoir une idée des méthodes de notre loyale maréchaussée est chez rue 89 : L'avocate en garde à vue avait été « piégée + par la police

Oui ! les flics ont TOUS les droits ! Absolument TOUS... jusques et y compris celui de mentir ! Mais rassurez-vous voyons, c'est pour votre bien !

Que c'est beau un état de droit...