Un président de la République française peut-il raisonnablement être père ?
C'est à voir !
D'abord le Jean fait chuter papa dans les sondages outre de disperser comme des moineaux effarouchés 40.000 adhérents de l'UMP...
Maintenant c'est le Pierre qui fait parler de lui !
Je soutiens donc que la paternité est un danger pour l'exercice de la présidence : elles ont un drôle d'aspect maintenant les déclarations du paternel sur l'autonomie ou l'emploi des jeunes...
Mes convictions m'interdisent d'envisager, avec Madame ALLIOT MARIE, des mesures de prévention... La stérilité de la classe politique française ne saurait être un remède acceptable pour circonscrire le mal dont souffre notre Président.
Non, moi j'ai une autre idée.
Enfin, une idée que j'ai piquée chez un co-religionnaire !
Il faut éloigner les deux moutards de leur papa !
Et les éloigner efficacement.

année anti-tétée Ce dispositif, glissé dans les naseaux des deux enfants qui ont, vous en conviendrez, passé l'âge de se nourrir auprès de leur père, permettrait à icelui de ne pas s'épuiser à pourvoir à l'avenir de sa marmaille et de se consacrer entièrement à la tâche pour laquelle il a été élu !
Notez que l'appareillage est fixé par simple serrage et non par piercing, il n'est donc pas mutilant, il sera retiré sans laisser de traces en fin de mandat.

Et là je me viens soudain le sentiment puissant que j'ai participé à la grandeur de la France ! Ah c'est donc ça ce petit quelque chose qui fonde l'identité nationale ? Ah... quelle satisfaction... C'est quand même vachement bon de se sentir française !