Plus l'ombre d'une ligne téléphonique depuis vendredi. Plus d'adsl, plus de téléphone, rien, nada, que d'chi, couic...
La hotline m'égrène durant de longues minutes des conditions tarifaires qui n'ont d'autre effet que d'alourdir la facture de mon téléphone portable avant de m'indiquer qu'en raison d'un très grand nombre d'appels on ne peut donner suite au mien... Là c'est dans le meilleur des cas !
Une fois sur trois on m'appâte... Si si ! Je vais être mise en relation avec un conseiller !!
Waouhhhhh ! Vous vous rendez compte ?
Depuis tout le temps que je l'espère ce conseiller...
Et bien... au bout de 6 minutes (6 minutes exactement, j'ai eu le temps de le vérifier un grand nombre de fois) le couperet tombe :
"Non, non et non ! " en raison d'un très grand nombre d'appel on ne peut toujours pas donner suite à ma supplique... Sympa pour la facture du portable... très très sympa !

Comme la colère m'obscurcit la vue, j'ai bêtement — en profitant d'un accès à internet depuis le boulot— demandé une assistance par e-mail en exposant mon petit souci ; et plutôt calmement je crois : j'ai largement éventé la fumée qui me sort des naseaux... Las ! Aveuglée par celle-ci j'ai indiqué une fausse adresse e-mail de réponse. Bien entendu j'ai réitéré immédiatement mon message avec l'adresse idoine... sauf que désormais je n'ai plus accès à l'assistance par e-mail : ma précédente demande n'est pas encore traitée ! Et comme le délai de traitement des e-mails est de la même eau que celle qui abreuve la hotline, je ne suis pas rendue...
Avant cet épisode, et depuis ses origines, ma connexion était égrotante... La voilà désormais trépassée !


Plutôt que de continuer à voir rouge, je pense que je vais plutôt virer au orange...