• Lorsque j'ai quitté Paris pour l'Amérique, et pour la première fois depuis des années, il s'est trouvé quelqu'un qui m'a déposée à l'aéroport avec ma valoche et des baisers.
  • A Détroit, huit jours plus tard, l'avion en carafe et perdue dans ces heures où l'interminable attente le disputait à la valse des fuseaux, j'ai lu, hilare, quelques mots sur mon téléphone en réponse au sms où j'annonçais mon retard: "salauds de yankees" .
  • Tarquinet, enfant décidément gracieux ne proteste pas même de céder sa place avant de passager transporté lorsque nous nous enfuyons vers la demeure.
  • C'est à Lisbonne que cette année j'irai prendre d'assaut la Bastille.
  • Il est question de voler vers Venise à la Toussaint.

Je sais trop bien quelle absence de garantie me réserve la vie pour faire sur elle le moindre pari.
Mais même sans miser, on peut goûter certains de ses transports...