Tarquinou rentre de classe verte.
En descendant du car il serrait encore dans ses doigts les mots que j'avais tracés pour lui.
Il m'a sauté dans les bras, m'a dit " je t'aime Maman " et puis il a déplié la feuille.
En suivant de l'index il m'a fait la lecture :
" Mon petit chat (à cet endroit il s'arrête sur l'immonde croquis aux oreilles pointus) , mon petit lapin (nouvel arrêt, cette fois sur les grandes oreilles), mon petit poussin (son index fait alors escale sur un bec et des pattes hésitantes)"

Un peu plus tard, sa sœur, toujours chamelle, s'empresse de lui demander ce qu'il va bien pouvoir m'offrir pour la fête des mères alors qu'il n'arrive qu'aujourd'hui !
La réponse du petit est immédiate : " je suis (mot mal articulé) cadeau."
La sœur s'enquiert du sens de ce borborygme.
Il répète en articulant : "je suis son cadeau."
Elle réitère sa question croyant qu'il s'exprime de travers.
Il répète très distinctement :

" Je suis SON cadeau" !!



Oui, Tarquinou, tu es décidément mon petit chat, mon petit lapin, mon petit poussin...