En France, dorénavant, il ne faut plus dire « crever comme un chien + mais « crever comme un bambin croate +...

Où la France considère que la présence d'un père —et ci-devant seul parent— au chevet de son enfant leucémique n'est pas indispensable... C'est à lire — impérativement ! — chez mon confrère Eolas dont je cite les mots frappés au coin du bon sens :

« Pour qu'un enfant de deux ans meure, il n'est « pas indispensable + que son père, sa seule famille en France, soit là pour lui tenir la main.

C'est en France.

C'est en 2007. +


J'en viens à me dire qu'il faudrait peut-être que les gouvernants de tous les pays étrangers traitent les Français comme nous traitons les étrangers pour que cette machine folle s'arrête enfin...

Pendant ce temps-là, moi, j'ai honte de cette France...