« Mais où est-il, aujourd’hui, l’effet grec ? l’effet démocratique ? le respect des citoyens ? Sommes-nous encore dans une République ?! Y a-t-il vraiment en Nicolas Sarkozy un « animal politique +, héritier de la Raison grecque et de l’esprit des Lumières ? Ou bien seulement un « animal pathétique +, réduit à ses instincts et à ses passions ? +
(...)
« J’y vois pour ma part une incapacité psychique à entendre la critique, inconsciemment et systématiquement vécue comme privation d’amour. Une incapacité à ne pas être aimé. Un délire de grandeur qui ne tolère pas d’écart à sa grandeur. +

Nicolas Sarkozy à un citoyen de droit : « Casse-toi alors pauvre con, va + Un crime contre la démocratieReduplikation, Stéphane Vial

J'ai résisté à fouler aux pieds le code de la propriété littéraire et artistique en citant cet article de son premier mot à son point final. Tout est lire et à relire. Merci Monsieur Vial d'avoir si parfaitement traduit mon sentiment.