« (...) aucun d'entre eux n'a été reçu à l'examen-concours qui permet aux professionnels titulaires d'un diplôme étranger (hors Union européenne) d'obtenir le même statut que les Français (...)

c'est sur l'épreuve de français, (...) qu'ils ont été sanctionnés, leurs résultats oscillant de 0,5 sur 20 à 6 sur 20, note éliminatoire.

Originaires du Maghreb, du Liban ou d'Afrique de l'ouest francophone, la plupart ont une parfaite maîtrise du français. Ils ont effectué leur cursus universitaire en français. Nombre d'entre eux ont validé leur spécialisation en France, où ils enseignent et exercent depuis plusieurs années. Certains sont aujourd'hui français.
Eliminés à l'épreuve de français, 194 dentistes diplômés à l'étranger saisissent les autorités pour discriminationLe Monde 28 décembre 2007+

Je crois que le plus surprenant dans cette histoire c'est la réponse du Cabinet de Madame Bachelot ! "L'administration a constaté qu'un vice de procédure avait entaché le déroulement des épreuves pour la spécialité "chirurgie dentaire" et en a donc tiré les conséquences en annulant les épreuves"...

Madame Bachelot, voyons ! Expliquez-nous donc de quoi ce vice est fait !