« Ladiesroom se définit comme un réseau social et un magazine collaboratif. Il dépend donc essentiellement du bon vouloir des plumes du Net, gracieuses évidemment. Toutefois, pour s'offrir une vitrine, le site a noué des liens avec des blogueuses de renom comme Cachemire & Soie, Garance Doré, Talonnette ou Fragola qui, elles, sont rémunérées. +Un site féminin confronté à une grève de ses collaboratrices bénévolesLe Monde 27 décembre 2007

  • mon page rank est descendu
  • je n'ai pas toujours pas assimilé les principes élémentaires de brossage dans le sens du poil de mes commentateurs
  • je n'ai pas cédé aux sirènes publicitaires
  • les lettres ronflantes de gens importants de groupes importants m'importent peu
  • je n'écris toujours que ce qui me passe par la tête
  • je ne répugne pas à cultiver aussi la friche
  • je crois très sincèrement qu'il m'importe peu d'être considérée comme quelqu'un d'important ou non
  • je n'ai toujours pas compris le concept de réseaux sociaux (ce qui ne veux pas dire que je ne pratique pas, ce faisant, la prose de Monsieur Jourdain)
  • J'aime bien beaucoup ma réputation de dragon
  • Je considère que le nombre de mes lecteurs est dorénavant raisonnable —au sens littéral— et que je bénéficiais antérieurement d'une trop grande exposition
  • Il est tout à fait vraisemblable que comme, le grec, la musique, le sport et le tricot, coucher des mots ici ne soit plus une marotte et que, sans regret, je leur tourne le dos

Parfois, je me demande si je suis vraiment une blogueuse moderne !