Je hais le spam et ce n'est pas nouveau...

Partant, je hais— peu ou prou— les spammeurs.
J'ai une dent particulière contre ces agences de "Buzz"... Je ne raffole déjà pas de la publicité, vous vous imaginez bien que ces faiseurs de vents — qu'ils sont les seuls à sentir et qu'ils facturent à grand prix— n'attirent qu'assez peu ma sympathie...

Mais je dois dire qu'il y a une qui m'exaspère depuis un — très long moment — c'est l'agence de buzz, ci devant Buzz Lemon qui non seulement vous inonde de ces réclames à deux balles et fait la sourde oreille quand vous lui demandez — à peu près poliment — de bien vouloir cesser de vous rendre destinataire de son papier tue-mouches tellement périmé qu'il ne parviendrait pas même à ferrer un blogueur puceau mais, lorsque vous vous avisez de correspondre avec eux, vous demande sans rougir combien font deux et deux... « pour les aider à lutter contre le SPAM +


Puisqu'ils raffolent du buzz... si j'ai de la chance ils vont peut-être prendre en considération ma demande et cesser —enfin— de m'adresser leurs lientéries...



Nb : pour les amateurs de psychanalyse de comptoir (je les vois d'ici brandir les matières fécales, irréfragable illustration de mon sadisme verbal) je ne saurais trop vous conseiller de vous rapprocher d'arnaud, vous allez pouvoir atteindre l'orgasme avec ce billet ! — Merci qui, hummmm ?