Tout arrive dans la vie... Me voilà contente d'avoir choppé une prune en vélo ! Oh , pas fière, ni même satisfaite d'avoir à débourser la modique somme de 90 €, pas exactement persuadée, non plus, de l'impact de la mesure qui ressemblait plus à un piège qu'à une mission pédagogique (se planquer derrière un feu tricolore qui ne présente pas le moindre croisement et situé exactement au seuil d'une piste cyclable, cela ressemble bien plus à une manœuvre de pingre argentier qu'au but d'édification à la sécurité routière.)

Mais peu importe ! Dura lex, sed lex, je paierai. Et sans barguigner au surplus !

Tant pis... si cela peut participer même à concurrence d'un iota à l'acquisition des bases d'un minimum de sens commun chez mes — nouveaux — coreligionnaires vélocipédistes.

Car si vous saviez comme je suis lasse de ces espèces de sauvages qui ne pensent qu'à terroriser autrui, si vous saviez comme je les méprise ces minets en costume-cravate qui se la joue "kaiser de la chaussée", comme ils me dégoûtent ces cyclistes qui hurlent contre :

  • les légitimes créditeurs des priorités à droite et dont le seul crime est d'être conducteur motorisé,
  • les piétons qui ont l'outrecuidance de traverser sur les passages piétons lorsque leur signal est vert,
  • les braves cyclistes régulièrement arrêtés au feu rouge à droite de la chaussée et qui se faisant les obligent à patienter derrière eux...

Comme j'en ai marre de ces gens qui se savent pas remercier le conducteur du bus qui a vous a gentiment laissé le passage quand la loi ne l'y obligeait pas, qui ne savent pas faire un joli sourire à cette piétonne qui s'est excusée d'une moue désolée de ne pas vous avoir entendu arriver...

Et ça fait la course, et ça fait du bruit, et ça emmerde tout le monde...

Bon c'est qui, qui lance la mode qui avait en son temps fait florès " les vélos sont sympas "

Cela devient urgent...