4 ans hier.
Rien à fêter.
Sauf que j'aimerai rajouter, un brin faraude : « même pas mal d'abord +
Mais défier la vie est vain.
Je crois que je préfère l'avaler.
A défaut de la digérer.