J'informe les excités des commentaires du pénultième billet que la taulière vient juste de rentrer de vacances et qu'à cette heure elle a les yeux embués de fatigue et le cerveau méchamment imbibé de souvenirs plus délicieux les uns que les autres... Pour tous les autres, coupines, amis, lecteurs réitérés ou pacifiques flâneurs, j'espère que vos vacances ont été aussi chouettes que les miennes... Pour l'heure je vais me repaître de l'odeur de mon oreiller... Je vous ai déjà dit combien j'aime l'odeur de mon oreiller ? et vous ai-je déjà parlé des "mouillés" et de la saveur de mon pouce gauche ? ... Bon je pense qu'il est grand temps de retrouver icelui...