Ce soir, Tarquinette me demande après le repas : « Maman, j'ai envie de faire un exposé pour moi tout seule, je peux ? »
« Mais bien sur mon amour ! » m'empressais-je de lui répondre.
Alors elle s'est installée sur la table du salon, le crayon dans une main et le nez dans le dico !
Moi j'ai bêtement pianoté sur mon VAIO, parce qu'en grandissant on oublie trop facilement ce qui est important dans la vie.

Quelques instants plus tard, ma Tarquinette se plante près de moi et m'annonce :
« Maman ! — Moi j'ai eu envie de défendre les cochons ! » (c'est bien la fille de sa mère celle-là...)
« Voilà » me dit-elle en me tendant, royale, une feuille d'une remarquable propreté (je n'ai compté qu'une seule rature et quand on connaît les propensions de ma fille a tout cochonner, on comprend mieux pourquoi elle entend défendre la cause de ces animaux !)
J'ai lu d'une voix haute et claire la leçon qu'elle avait si minutieusement préparée.
Un seul mot m'est venu à l'esprit, et c'est autant réjouie qu'admirative que je lui en ai fait part : Magnifique !

Les cochons
Petit mot pour défendre les cochons :

Contrairement à ce que tout le monde pense, les cochons ne sont pas sales. Enfin si mais ils ne font pas exprès : comme ils ne transpirent pas ils se roulent dans la boue ou dans l'eau pour se rafraîchir . Une femelle cochon s'appelle une truite (!!), un petit cochon s'appelle un cochonnet et vous savez comment s'appelle un mâle cochon ?

L'orthographe de la citation qui précède a fait l'objet d'une décision de redressement, sans appel possible !


hein, je vous le demande aussi... savez-vous comment s'appelle un mâle cochon, hummmm ?