« A l'origine, l'annonce par la direction de ne pas verser d'intéressement et d'attribuer 5 euros en moyenne de participation. De quoi déclencher la colère de salariés encore abasourdis par les 8,5 millions d'euros d'indemnités touchés par leur ancien patron, Noël Forgeard.

(...) Ils ont posé leur boîte à outils et commencé à organiser une collecte par dérision, raconte un syndicaliste. +


Les 8,5 millions d'euros versés à Noël Forgeard choquent dans les ateliersLe Monde.fr — 28 avril 2007