N'allez pas imaginer un seul instant que dans un accès de mauvaise humeur j'avais tourné le bouton sur "off"... Il ne s'agissait que d'une conjonction de malchance et d'opérations de migration de ma base de données.
Remarquez bien un hébergeur qui migre quand moi-même j'hiberne, ce n'est pas trop mal tombé.



J'ai beau dire je m'ennuyais sans vous...
Pour me consoler j'allais noyer mon chagrin dans la sueur en traînant ma peine sur le bitume.
Mais il faut croire qu'elle était trop lourde : j'ai désormais deux très jolies tendinites du moyen fessier qui me valent d'arborer la démarche lourde des brutes aux hanches belliqueuses...
Et quand je pense que je n'ai même pas fini mon tricot !!
Croyez-moi... pour la santé rien ne vaut un bon vieux bricablog et quelques rangs de jersey !



Mais ce n'est pas ces considérations trop sages qui vont m'empêcher de foncer incontinent dans mon grenier exhumer les vêtements de ski entassés depuis plus d'une décennie !