« Cette récupération marketing agressive et systématique du corps féminin, pour vendre de la camelotte, est totalement indigne.
En même temps, souvent, j'en bande.
Dilemme (...).

Si vous castrez un coq, il arrête de chanter et d’être intéressé par les poules; si vous redonnez à ce coq des hormones sexuelles, le coq se remet à chanter et à être intéressé par les poules. Ca existe aussi chez les mammifères, mais ils chantent moins bien. — Jacques Epelbaum, neuro-endocrinologiste, Nimbus, sur FR3

Drôle, sensible et intelligent billet : Olympe de Gouge à Caracas

Via Argentine au jour le jour