La première fois, même éreintée et courbatue de ce corps-à-corps aussi chancelant qu'imprécis j'étais fière comme Artaban ! Sans mode d'emploi, sans le moindre souvenir d'avoir dans une vie passée effectué cette opération, j'avais réussi seule à la mener à bien.

Comme les premières fois sont par définition uniques, les fois suivantes perdirent le lustre de la satisfaction de soi et devinrent déjà plus fastidieuses.

Mais ce ne fut rien à côté de ce soir, apothéose du geste emmerdatoire, exaspérant et chronophage ! Moi qui croyait avoir dorénavant acquis le coup de main, je me suis retrouvée vociférante à chaque échaufourrée de mes démonte-pneu aussi désobéissants que facétieux.

Et si je les tenais ces vils crétins qui laissent traîner leurs clous sur la chaussée, je crois que je leur ferais subir le même sort que celui qu'ils ont infligé cet après-midi à ma chambre air : un trou dans le bidon !