Mais le pire n'est pas d'être accusé injustement, c'est de ne pas pouvoir se défendre. Car la décision de ce recteur pourrait être aisément combattue : il n'y a pas besoin d'user de beaucoup de rhétorique pour montrer que le blog de Garfieldd n'était ni pornographique ni obscène, et qu'il ne constituait pas une atteinte à l'image de l'administration pour laquelle il travaille (bien au contraire, à mon avis). Non, le plus insupportable est qu'il est impossible de réagir sans nuire à la carrière de Garfieldd. Quand les cons ont le pouvoir, la seule chose à faire est de s'écraser en attendant que ça passe (quoique notre blogueur ne risque pas la mutation administrative au fin fond de la Lozère : il y est déjà ! Ahem, pardon).

Censure chez Finis Africae

« Pornographique et obscène »... J'ai l'impression d'être revenue au temps où les classes débutaient avec un quart d'heure de leçon de morale, celui où l'on vous apprenait des valeurs qui fleuraient bon la vertu, la famille et la dignité... C'est à se demander si certaines choses ont vraiment changé dans l'Education Nationale...

Le blog à Garfieldd fait partie depuis très longtemps des « blogs où je musarde » et tenter de faire accroire qu'il est pornographique est déjà une obscénité en soi...

Je me demande bien comment un recteur peut bien comprendre des mots aussi stupéfiants que "liberté d'expression" "vie privée" où "respect de l'individu". Si le blog à Garfieldd est « Pornographique et obscène » alors ces mots-là sont d'immondes grossièretés...