Ce billet constitue la preuve flagrante que je suis une râleuse invétérée et qu'au lieu de rechercher la cause probable d'un dysfonctionnement j'accable injustement un pauvre fournisseur d'accès qui ne m'a rien fait !

En effet, la cause de mes désagrément tenait à la présence d'un vigilant logiciel anti-agression et anti-grippe et ne pouvait donc être imputable à ce malheureux F.A.I. free !

Merci à Monsieur H_I de m'avoir soufflé la solution !


Je prie l'honorable société Free d'excuser mon impétuosité et laisse pour la postérité, et comme acte de contrition, mon billet à la vindicte publique !

  

Ô joie toujours renouvelée de ces liens qui, à dessein ou non, vous font perdre des heures à tourner en rond...

Pour supprimer une adresse sur un compte free, vous trouverez sans aucune difficulté cette page intitulée « Supprimer une adresse e-mail en racine *@free.fr » où l'on vous indiquera qu'il « suffit de cliquer en bas de page pour entrer en contact avec l'un de nos collaborateurs et lui indiquer les identifiants du compte principal ainsi que ceux du compte secondaire que vous voulez supprimer. +

Puisque ce clic suffit, cliquons donc incontinent sur le lien idoine nommé de manière comminatoire : « Cliquez ici + !

Las, rien ne se produit d'autre que de vous renvoyer à l'origine de la FAQ dont il est nécessaire de tarir le savoir avant de pouvoir être orienté vers le formulaire de contact espéré.

Là où un clic suffisait, espérez plutôt, en choisissant habilement votre rubrique, ne pas imprimer plus d'une dizaine de pressions sur les dos de votre souris...

De liens en liens, la farandole des questions épuisée, voici qu'apparaît le bout du tunnel, celui par lequel vous pourrez fuir ce site qui vous signifie que là où un clic suffit il vous en faudra bien 20 !

Le voici cet inestimable lien, ces quelques octets qui à force d'impatience et d'espoir deviennent l'eldorado du freeenaute !

Certes, il ressemble étrangement à celui qui, économe, devait vous satisfaire en un coup ! Lui aussi clame « Cliquez ici + ! mais sans doute, puisque tant d'efforts ont été dispensés, se montrera-t-il à la hauteur de nos espérances, nous permettant d'accomplir sans plus d'encombre ce que Free lui-même nous demande de faire à savoir « entrer en contact avec l'un de (ses) collaborateurs +.

Le clic vous renverra dans la seconde (saluons au passage la rapidité de l'aiguillage) vers l'endroit d'où vous venez et où l'on vous enjoint, sans le moindre humour, de « naviguer par thématique ou taper un ou plusieurs mots clés afin de cibler votre recherche. Si vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question vous pourrez, à l'issue de votre recherche, envoyer un message à nos équipes. + avant de conclure : « Bonne utilisation du service — L'équipe de Free +.

Et apprenez que les petits malins qui penseraient s'échapper de la sournoise machination de cette FAQ en perçant la page "contact" seront impitoyablement renvoyés dans la tourmente de celle-ci à moins de cracher au bassinet à raison de 0,34 euros la minute pour avoir l'insigne honneur de joindre l'indispensable collaborateur par téléphone ou à raison de 1.35 euros TTC par appel (+ 0.34 par minute) si vous escomptez lui faire part de votre requête par le truchement d'un télécopieur !!

Zeus et Hadès sont des cons ! Franchement ! Si au lieu de condamner ce pauvre Sishyphe à pousser son caillou en haut d'une montagne, ils l'avaient, comme Free, soulager avant chaque ascension du poids d'une pièce, ils n'auraient peut-être pas sombrés corps et biens avec la première secte venue !

Si l'un de vous connaît l'adresse du précieux collaborateur de Free, il sera, comme Ζεύς πάτερ : le seul à pouvoir me débarrasser de cet insupportable fardeau !