Terriblement émouvant, terriblement poignant : Le bal des débutantes sur Racontards :

« Sur le papier, ça semble en effet formidable : du cul, la pilule, pas de sida et des paradis artificiels, nous étions les rois du monde. Sur le papier. Si le changement de mentalité était patent, il était tout neuf. Et nous avions tout de même été élevés avec des principes d’un autre âge. Nous étions libérés, soit, mais coincés. »
Le bal des débutantes 1

« Non, il fallait rompre avec les habitudes petites-bourgeoises et s’envoyer en l’air dans les parkings, les ascenseurs, sur les aires d’autoroute, dans la buanderie des voisins à qui ils étaient venus emprunter un peu de sel. Exhiber leur sexualité explosive et bruyante. »
Le bal des débutantes 2

« Mon père n’étais donc pas encore tombé de son piédestal. Je l’aimais et – croyais-je – il m’aimait. Aussi, quand il commença à me tripoter n’ai-je pas vraiment résisté. Une autre de ces bizarreries. »
Le bal des débutantes 3