Dans la mesure où mon bricablog, vraissemblablement victime de la mouche tsé-tsé, ne s'ébroue que très péniblement au sortir de son assoupissement, je ne puis qu'inviter les blogophages que vous êtes à épiloguer sur la largeur du sexe féminin par la lecture de ces deux billets :