Je ne sais pas ce qu’il va sortir de ce scrutin du 29 mai, mais franchement mon avis sur la question est d’ores et déjà définitif : la constitution rend con !!

Après le SPAM de nullisimes réactionnaires en mal de justification divine, j’ai découvert aujourd’hui le communiqué suivant : « Un appel pour un non féministe » :

« Au nom “du combat pour le progrès social et de l’égalité des sexes”, des associations féministes appellent à voter non. Elles se sont rassemblées en une Coordination féministe pour le non à la Constitution - Appel des 200. «La Constitution subordonne les droits sociaux au respect de la concurrence et aggrave les effets de la domination patriarcale+, estiment les signataires. »



Un appel pour le non féministe ? Eu égard à mes convictions sur ce sujet, l’article me semble pour le moins lapidaire…

J’engage donc des recherches sur cette nouvelle affirmation relative à ce contient cette fameuse Constitution européenne, exécutoire de toutes les passions du moment…

Je reconnais avoir une certaine défiance face aux mots grandiloquents que l’on prononce avec d’autant plus d’emphase qu’il s’agit de dissimuler l’absence de rigueur d’un raisonnement.

C’est donc avec beaucoup de circonspection que j’accueille les invocations au “droit de la concurrence” et “l’aggravation des effets de la domination patriarcale“… Difficile d’imaginer meilleur exemple de langue de bois…

J’avoue par ailleurs qu’en matière de féminisme, je reconnais à certaine le statut de pointure hors catégorie… Madame Simone Veil en faisant partie au premier chef !

Or, il se trouve que Madame Simone Veil n’a pas exactement compris cela de la constitution…

Comme je n’aime pas beaucoup me contenter d’une formule “prête à penser” dans laquelle je n’aurais qu’à me glisser, je procède derechef à des recherches afin de déterminer par moi-même pourquoi la constitution européenne nuirait aux femmes.

Mal m’en a pris car ce que j’y ai lu ne m’a convaincu que d’une chose… c’est que c’est du pur foutage de gueule ! C’est de la récupération de bas étage sans envergure et sans talent et l’idée qui sous-tend ce genre de discours me dégoûte au plus haut point !

Je tiens d’abord à préciser que pour le coup je me suis moi-aussi avalé la constitution et plus particulièrement sa deuxième partie relative aux droit fondamentaux dans l’Union.

Venir soutenir que la constitution nuit aux femmes en raison de leur sexe est du même ordre que d’accuser la constitution du 4 octobre 1958, le Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 ou la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, de préjudicier aux femmes… Ils s’agit de textes fondateurs rédigés en termes généraux et il faudrait une particulière mauvaise foi pour soutenir qu’ils nuisent à mes intérêts d’animal sexué…

Et bien la constitution européenne, c’est pareil ! sauf qu’en plus, elle dit cela :

Article-II-83 Égalité entre femmes et hommes

L’égalité entre les femmes et les hommes doit être assurée dans tous les domaines, y compris en matière d’emploi, de travail et de rémunération. Le principe de l’égalité n’empêche pas le maintien ou l’adoption de mesures prévoyant des avantages spécifiques en faveur du sexe sous-représenté.


Pourquoi donc des associations féministes appellent à voter non ? Les arguments sont divers et variés et s’orientent dans deux grande directions

(je passe sous silence la stupidité de l’affirmation selon laquelle ” l’autre raison pour les femmes de rejeter cette constitution est l’opposition générale des femmes à la guerre “, qui démontre à mes yeux un sexisme aussi épais que de soutenir qu’une femme doit se consacrer à ses enfants ou qu’elle est nécessairement douce et tendre…)


Bref, deux orientations “anti-féministes” sont à retenir : La première est que “dans le texte du traité constitutionnel, de nombreux droits essentiels pour les femmes (notamment le divorce, la contraception, l’avortement) ne sont pas reconnus

Personnellement je trouve que l’argument manque singulièrement de brio… C’est oublier avant tout ce que signifie le terme Constitution… Une constitution n’a pas pour vocation à remplacer le code civil, le code pénal et le code de la santé publique ! ce n’est pas parce que la constitution ne mentionne pas le PACS ou le droit des successions que l’Europe est homophobe ou spoliatrice ! Ne figure dans la constitution que le corpus commun des principes fondamentaux de ses états membres, c’est le propre des textes fondateurs et soutenir que cela constituerait un recul dénote une méconnaissance totale des mécanismes constitutionnels.

Bref, on reproche à la constitution européenne d’être précisément une constitution… Cela ne me convainc pas

L’autre pendant à cet appel au non est d’ordre économique, c’est l’adaptation aux femmes du discours d’ATTAC ou du PCF et cet aspect là me fout singulièrement en boule…

Ne vous trompez pas, ce qui me fout en boule ce ne sont pas les arguments politiques d’ATTAC ou du PCF contre la constitution.

Ce qui me met hors de moi c’est qu’au prétexte de féminisme on vous balance des arguments strictement politiques ni n’ont rien à voir de près ou de loin avec le féminisme.

Autant je peux respecter les premiers autant cette récupération sans envergure me dégoûte.

Non le féminisme n’est pas une valeur de gauche ! Et c’est moi, que d’aucuns trouvent gauchiste qui le clame ! J’ai trop entendu les discours enflammés de ma mère dont nul ne pourrait mettre en doute la sincérité, j’ai bien trop de respect pour Madame Veil pour me laisser prendre dans des rets aussi épais ! A quand le discours selon lequel il n’y aurait que de bonnes féministes que de gauche ?

Je remarque d’ailleurs que d’autres associations féministes se sont déclarés pour le OUI pour des motifs bien plus pertinents que l’analyse de bas étage que l’on nous sert ici…

Laissez donc les femmes choisir en conscience leur orientation politique, sans vous ériger en gardien du temple! C’est cela aussi respecter les femmes !