Ce soir, alors que je croisais un énorme 4x4 arborant fièrement sur sa lunette arrière un autocollant vantant les mérites de Notre Dame de la Compassion Charitable et Miséricordieuse, je me suis dit que j’allais bientôt imiter les Pasfous et coller moi aussi sur ma bicyclette : « This bike does not believe in god ». Sauf que vous en conviendrez, la surface lisible sur un vélo est singulièrement réduite…

J’en étais là dans mes réflexions quand parvenue devant chez moi j’avise pour la troisième fois en deux jours une jeune fille voilée de noir des pieds à la tête, poussant le vice jusqu’à cacher ses mains dans des gants noirs… par cette chaleur !

Alors littéralement saturée par tout ce qui a trait de près ou de loin à un quelconque dieu, je me suis dit que j’allais vous donner le fond de ma pensée !

La vérité c’est qu’au nom de la tolérance tout le monde y va de son petit prosélytisme…

La vérité c’est que la courbe exponentielle des beurettes que l’on grime en fantôme d’opérette me dégoûte comme jamais.

La vérité c’est que j’en ai strictement rien à foutre du pape et que trois semaines de battage médiatique autour d’individus qui, sans que quiconque ne s’en offusque ou presque, se posent comme des monstres de sexisme et d’homophobie me rendent hargneuse.

La vérité c’est que je crois halluciner quand la nourrice de mes enfants m’explique qu’elle ne met dorénavant un foulard que pour plaire à la “famille”, qu’elle regrette de ne plus pouvoir aller à la piscine, et que lorsqu’elle retourne en vacances au Maroc, elle recouvre une liberté qui n’existe plus ici et que “au moins là bas, on lui fout la paix” !

La vérité c’est que je ne supporte plus de croiser dans le métro (et il est rare que je l’emprunte) des lecteurs de bible près à évangéliser tout ce qui bouge.

La vérité c’est que la tolérance est devenue un bâton blanc que l’on agite dès qu’une voix s’émeut de savoir ce que signifie le mot liberté. La vérité c’est qu’au prétexte d’ouverture d’esprit on laisse les religions ériger des murs, enfermer des femmes dans des carcans et nourrir les ressentiments entre communautés.

La vérité c’est qu’à force d’asséner que chacun a le droit de croire en dieu, on oublie trop souvent que l’on a aussi le droit de ne pas y croire.

Bref, ce n’est pas sur ma bicyclette que je vais clamer mes convictions mais ici :

BLOG SANS DIEU

  

A la suite des différents commentaires ci-dessous, j’ai bricolé deux-trois modèles de vignettes que vous pouvez télécharger si le cœur vous en dit. Si certains ont l’âme créatrice, vous pouvez également m’adresser vos contributions artistiques que j’afficherai céans

blog sans dieu blog sans dieu

blog sans dieu blog sans dieu

  

Je rajoute un exemple de bouton blog sans dieu créé grâce à ce site.

  
Je complète les vignettes avec deux réalisations de Franca :

blog sans dieu
blog sans dieu

  

Je complète les vignettes avec deux réalisations de Post-it himself !! :

blog sans dieu blog sans dieu