Bibliothèque
L'un des plus vieux rituels que je pratique (hormis celle de continuer à sucer mon pouce mais c'est un secret) c'est de "chercher quelque chose à "bouquiner".

Aussi loin que je me souvienne (et j'ai le souvenir précoce !) j'ai toujours vadrouillé devant mes bouquins, en quête d'un livre qui répondrait à l'humeur du moment. Il faut, en effet, savoir que j'aime autant relire mes livres qu'en découvrir de nouveaux. (Ah ! Edmond Dantès, combien de fois me suis-je évadée avec toi du Château d'If...) De surcroît, j'ai toujours un bon quintal de livres "d'avance", on comprend donc aisément que j'ai les meilleurs prétextes du monde pour traîner devant les nombreuses bibliothèques qui tapissent les murs de mon logis...

Ce soir, je m'y suis retrouvée en train de fureter.

Je cherchais une étincelle de rire, un éclat de romanesque ou une escarbille d'émotion.

Je cherchais quelque chose à lire et j'ai compris que ce n'était pas en quête d'un ouvrage que j'étais.

Non, je regardais la procession de ma vie, mon passé raconté par mes bouquins, chacun d'eux étant un lieu, un moment, un univers de mots, d'échange ou de silence.

Celui-ci a été lu dans le fond de mon lit un soir glacial, la couette remontée sur la tête. Épuisée de fatigue et de passion, je n'ai condescendu à le quitter qu'au petit matin. J'avais peut-être 13 ans quand je l'ai dévoré pour la première fois celui-là.

Oh ! Cette dédicace sur sa page de garde me fait pleurer encore aujourd'hui...

J'ai hurlé de rire avec Monsieur Malausène dans un train où je revenais de Rennes. Une dame m'a demandé le titre de ma réjouissante lecture et j'ai ensuite converser tout le trajet avec une femme d'une brillante intelligence.

Chaque livre est une histoire, chaque livre à une place, sa place dans ma vie, que je l'ai aimé ou non, et alors même que je les aurais oubliés !

Oui, tous autant que vous êtes, posés en vrac, un peu abandonnés, un peu délaissés, vous égrenez mon passé.

Je vais me coucher avec l'un d'eux, un vieux livre de dame décrivant la méthode pour tricoter des chaussettes !

On ne sait jamais ce qu'il peut vous arriver dans la vie ! Et là vous pouvez me croire... Par exemple, comme Robinson Crusoë, on peut se retrouver un jour sur une île -mystérieuse ou au trésor- Et alors, qui sera ravie de savoir tricoter des chaussettes chaudes ? Hein ? je vous le demande ?


Mes livres sont là près de moi et j'ai soudain envie d'en acheter des nouveaux, de retrouver une étincelle de rire, un éclat de romanesque et une escarbille d'émotion.

Je crois bien que je vais continuer à lire...