J'ai un mobile en ruine, du genre qui s'éteint tout net quand vous appuyez sur une touche sans un doigté de fée, qui envoie paître vos amis sur votre répondeur et qui efface vos messages avant d'avoir eu le temps de les écouter. Bref, il me faut le changer. Pour ce faire je prends attache avec mon opérateur préféré. Enfin, je prends par trois fois attache avec mon opérateur pour lui demander gentiment de m'adresser le catalogue idoine pour changer mon appareil. Premier appel non suivi d'effet. Deuxième appel toujours rien au courrier. Aujourd'hui donc, après m'être aperçue que l'appareil était en train de rendre son dernier souffle (en emmenant ad patres les messages de mes correspondants, ce qui est quand même gênant) je rappelle mon opérateur préféré. Une tonne de dossier à boucler, pas de temps à perdre je veux juste que l'on me confirme l'envoi de ce satané catalogue de téléphone à la mode...

J'appelle de mon téléphone au chevet duquel je crains le pire et notamment qu'il rende entre mes doigts son dernier soupir.

Dring dring....Ca décroche : un répondeur à la voix suave me chuchote dans le creux de l'oreille :

"Appuyer sur la touche 0 pour changer de mobile, sur la touche 1 pour changer de forfait"

Arggg ! si j'appuie sur une touche mon téléphone va irrémédiablement se mettre en veille voire s'éteindre à tout jamais...

" sur la touche 2 pour joindre le service technique, sur la touche 3 pour planter des choux,(...) sur la touche 9 pour décrocher la lune. Sinon restez en ligne un opérateur va vous répondre"

Ahhh ! j'ai bien fait d'attendre !

"dring dring"

Clic : nouveau répondeur, la même voix féminine nous parle mais d'un ton beaucoup moins patient... on se doute bien que la dame est un peu fâchée d'avoir dû énumérer toute la nomenclatures des services de mon opérateur préféré.

"merci de composer les 10 chiffres de votre numéro de téléphone"

ARgggf ! Mais Madame, je vous l'ai déjà dit : je ne peux pas appuyer sur une touche quand je suis en conversation téléphonique, mon téléphone est très chatouilleux...

Bon j'attends... rien ne se passe et puis un miraculeux "dring dring" ouf ! l'appel a été transféré !

une nouvelle voix féminine me parle, suave à souhait, une télé-opératrice en chair et en os qui répond au téléphone !

- Bonjour, puis-je vous demander votre numéro d'appel me demande t-elle avec l'expression d'euphorie synthétique qu'acquiert vite les membres de cette difficile profession.

- Bonjour Madame, mon numéro est 0123456789, For Molux, tel est mon nom.

tap tap tap (bruit de touche du clavier) :

- Madame Molusc ? (elle monte dans les aiguës sur la finale de la phrase comme si elle était impressionnée par l'intelligence et la beauté de mon patronyme)

- Heu non For Molux, mon nom est Molux. Elle embraye immédiatement, sans prêter la moindre attention à ce que je viens de lui dire :

- Bien, d'abord, je vais permettre de me présenter je m'appelle annabelle jolivoix pour votre Service Madame Molusc.

- Heu For Molux, mon nom est Molux. (j'avoue qu'elle commence à m'irriter à appliquer à la lettre les consignes de son employeur sans écouter un traître mot de ce que je lui dit)

- Donc, j'appelle pour avoir le catalogue de vos portables parce que je l'ai déjà demandé 2 fois et je ne l'ai jamais reçu ; merci de me l'envoyer, voilà je vous laisse, je suis super pressée.

- Oui Madame Molusc, attendez quelques instant que je vérifie... (sa voix me signifie très clairement que la procédure à suivre c'est la procédure à suivre et qu'elle ne passera pas outre, donc j'attends...)

- Madame Molusc nous vous avons envoyé un catalogue le 15 septembre.

- Molux... mon nom est Molux... Peut-être bien mais moi je ne l'ai jamais reçu alors vous pouvez juste m'en retourner un ? Hein ? merci, je vous laisse.

- Madame Molusc, votre adresse est bien 00, rue des étrangleurs manchots 00000 CESTPASMOLUSC ?

- Oui mon adresse est bien 00, rue des étrangleurs manchots 00000 CESTPASMOLUSC, merci de me mettre ça sous pli, merci beaucoup, je file, je suis pressée...

- Oui mais ce catalogue vous a bien été envoyé, madame Molusc...

- MOLUX vous dis-je ! Peut-être a t'il été envoyé, je vous indique juste que je ne l'ai reçu...

- Je suis désolée Madame Molusc, mais je ne peux pas vous envoyer ce catalogue, je ne peux que transférer votre appel au service "changement de mobile" (la fameuse touche 0 sur laquelle je n'ai pas pu appuyer... pfff... que de temps perdu !)

- Heu pardonnez moi mais les fois précédentes je n'ai pas eu besoin de joindre le service changement de mobile ?

- Oui, mais, Madame Molusc, comme nous vous avons déjà envoyé un catalogue, je ne peux plus vous en envoyer un autre... (la voix féminine de Mademoiselle Jolivoix est déjà moins avenante, la mécanique de son ton enjoué commence à grincer un peu)

- AArgggg, je m'appelle MOLUX !


- Je vous mets donc en relation avec le service changement de mobile, Madame Molusc dit-elle d'un ton enjoué (c'est la dernière ligne droite, elle réunit ses dernière force pour le finish et sans aucune transition avec le ton rabâché qu'elle avait antérieurement, elle me lâche un au revoir Madame Molusc comme si je venais de l'inviter à la Tour d'Argent !)

Le reste est vite torché, la voix masculine du service changement de mobile commence par un très enlevé "bonjour Madame Molusc" qui déclenche un très sec "MOLUX, M.O.L.U.X. se prononce MOLUX". Donc tétanisé par mon ton impérieux il n'ose pas appliquer la recette miracle de son patron (qui pourtant doit espionner une conversation téléphonique sur deux pour vérifier que chacun de ses employés appliquent bien la recette infaillible du rapport personnalisé)

Le troisième catalogue devrait donc me parvenir sous peu...

Tiens j'espère qu'il va bien me parvenir, parce que j'ai oublié de leur demander mais peut-être que le nom inscrit sur leur fichier est MOLUSC, voilà qui expliquerait que je n'ai jamais rien reçu...