Merci de bien vouloir mourrir sans bruit

Au hasard de mes recherches, je tombe aujourd'hui sur l'annonce suivante faite sur la page d'accueil du Ministère de la Santé :

Dispositif gouvernemental mis en place pour anticiper les fortes chaleurs de l'été

J'avoue que rétrospectivement, cela me fait bondir !

Souvenez-vous de la première intervention de Raffarin sur le sujet de la canicule. Nous sommes alors le 13 août 2003, l'association des médecins urgentistes français tire la sonnette d'alarme sur la situation sanitaire liée à la chaleur. On évoque 100 morts à Paris...

Raffarin se fend alors d'une déclaration mémorable sur cette "polémique partisane" avant d'annoncer qu'il recevra les syndicats d'agriculteurs qui ont souffert de la sécheresse le 22 août suivant. Le Monde, Edition du 14 août

Selon le dernier bilan de l'INSEE il y a eu, au cours du mois d'août 2003, 15.000 morts parfaitement partisans.