Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 670

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 272

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 274

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 111

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 297
de bric et de blog - Veuve Tarquine bouquine - Commentaires 2018-03-08T18:37:08+01:00 urn:md5:48b2af76ba589bac58d596875a9b0c00 Dotclear Pile, page et prose - Patrick IBAN urn:md5:d9715d12a143f321fba7b28192eedcb1 2007-06-27T00:09:32+00:00 2007-06-27T00:09:32+00:00 Patrick IBAN <p>Merci de ce texte si beau et si pur. Je vis également au milieu des livres. Christian Delacampagne voisine avec les auteurs les plus célèbres et les plus méconnus. Je me suis mis à l'écriture depuis peu et j'espère que je pourrais un jour vous offrir ce texte au titre qui est "Revoir Fatima". Merci beaucoup et à bientot.</p> Pile, page et prose - Shaggoo urn:md5:20f0df2e1b136c883b29ac51d6d751dd 2007-05-30T08:30:46+00:00 2007-05-30T08:30:46+00:00 Shaggoo <p>J'ai, moi aussi, quelques livres disposés au pied de mon lit. Pourtant je lis peu, presque plus. Ce sont les mêmes depuis longtemps. Je leur préfère désormais les évasions musicales, ces mélopées numériques que je verse, à volonté, au fond de mes oreilles. La création mentale à la récréation chapitrée...</p> Pile, page et prose - Saperlipopette urn:md5:bbb3f73d2522d825143c134a9cd7fa51 2007-05-30T00:29:20+00:00 2007-05-30T00:29:20+00:00 Saperlipopette <p>L'amour des livres ne nous quitte pas. Il faut cependant en re-trouver le chemin. J'ai suivi celui des livres d'images, revues et magasines, pour retenir un peu plus mon attention qui transformait les mots en papillons. Impossible cependant de me perdre comme avant dans des récits qui ne soient pas de vie. Il y a la télé-réalité et pour moi qui ne la regarde pas, il y a maintenant les livres-réalité. Peut-être pour oublier que j'ai quitté le roman de ma vie.</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - pikipoki urn:md5:e59bc15db20478589b9d7f0c7fe4b1a5 2007-01-21T02:07:18+00:00 2007-01-21T02:07:18+00:00 pikipoki <p>Je lis également peu de poèsie, et si j'en écris parfois cela reste assez rare. Un livre toutefois a retenu pour longtemps mon attention, un peu comme celui que vous citez l'a fait pour vous. Il s'agit d'un recueil de Colette Nyz Mazure, intitulé <em>Feux dans la nuit</em>. Le premier poème qui y figure, notamment, est une pure merveille.</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Japon girl urn:md5:305158a167472042174eac09a14a3396 2007-01-13T00:40:18+00:00 2007-01-13T00:40:18+00:00 Japon girl <p>C'est tout simplement magnifique... que dire de plus&nbsp;?</p> <p>Parfois mieux vaut se taire&nbsp;!</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Mamz'Elle urn:md5:fed540209fec272e6628ab9d63509f12 2007-01-12T05:44:32+00:00 2007-01-12T05:44:32+00:00 Mamz'Elle <p>Chère Vt, bien que lectrice en mode muet depuis bientôt deux ans (eh oui déja!) je ne peux aujourd'hui vous laisser dans l'ignorance de Wislawa Szymborska, (prix nobel 1996) dont acte:</p> <p>Contribution à la statistique</p> <p>Sur cent personnes: sachant tout mieux que les autres&nbsp;: -cinquante deux,</p> <p>incertains de chaque pas&nbsp;: -persque tous les autres,</p> <p>prêts à aider&nbsp;: -quarante neuf, pas mal,</p> <p>bons toujours, parcequ'incapables de faire autrement: -quatre&nbsp;; d'accord,peut-être cinq,</p> <p>prêts à admirer sans envie&nbsp;: -dix-huit,</p> <p>poussés à la faute par cette jeunesse qui passe vite: -plus ou moins soixante,</p> <p>avec qui on ne plaisante pas&nbsp;: - quarante et quatre,</p> <p>vivant toujoursdans l'angoisse de quelqu'un ou de quelque chose&nbsp;: - soixante dix-sept,</p> <p>doués pour le bonheur&nbsp;: - tout au plus vingt et quelque,</p> <p>inoffensifs quand seuls, sauvages dans la foule - plus de la moitié, c'est sûr,</p> <p>cruels lorsque les circonstances les y obligent&nbsp;: -ça , il vaut mieux l'ignorer, même approximativement,</p> <p>arrivés quand le mal est fait&nbsp;: - pas plus qu'avant</p> <p>ne prenant rien à la vie hormis des choses: - trente, mais j'aimerais me tromper,</p> <p>recroquevillés ,endoloris, sans lampe de poche dans les ténèbres&nbsp;: - quatre vingt trois, tôt ou tard,</p> <p>justes&nbsp;: - pas mal, au moins trente-cinq</p> <p>mais ajoutez à cela l'effort de comprendre&nbsp;: - trois</p> <p>dignes de compassion&nbsp;: - quatre-vingt-dix-neuf,</p> <p>mortels&nbsp;: -cent pour cent.</p> <p>Chiffre qui, pour l'heure, n'a pu être modifié.</p> <p>:-)</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - gélinotte urn:md5:a31ed3bd72fe643b81332d9963cc5d06 2007-01-11T11:56:34+00:00 2007-01-11T11:56:34+00:00 gélinotte <p>moi j'ai l'impression de lire des poèmes chaque fois que je fais un tour sur ce blog...</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Pivoine urn:md5:415c13aaebbd80e62fcf03ba3adbaa6e 2007-01-11T10:12:54+00:00 2007-01-11T10:12:54+00:00 Pivoine <p>Je le relis ce poème, et je le trouve effectivement très beau. Il me donne envie de replonger dans l'analyse de texte. Comprendre les ressorts littéraires qui font sa réussite. Il est simple, il n'y a que des mots simples, et bien que trop souvent hermétique, je suis une adepte de la simplicité, en poésie.</p> <p>Faible remuement... Me rappelle un vers de Rimbaud justement (dans "Les poètes de sept ans") il aimait la prairie amoureuse.... Où des herbes... Font leur remuement calme et prennent leur essor".</p> <p>"Se relèvent la nuit / Et parlent toutes seules" - c'est magnifique aussi.</p> <p>J'ai découvert ce poème chez Pierre - qui fait le lien vers votre journal.</p> <p>Que de jolies choses il y a dans les blogs. Comme je regrette de ne pas mieux connaître les personnes qui consacrent leur temps libre à quelque chose de beau et d'intéressant. Il faudrait un jour qu'une délégation bruxelloise se rende aux Paris Carnets...</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Ocoindufeu urn:md5:5223149f0bfe4c8e40bd462a3fd1b28e 2007-01-10T23:16:26+00:00 2007-01-10T23:16:26+00:00 Ocoindufeu <p>Ce poème de Lise Mathieu fait étrangement penser au Sultan de Salamandragore, de Jacques Prévert, que vous devez connaître... "Dans les montagnes de Cachemire Vit le Sultan de Salamandragore Le jour il fait tuer un tas de monde Et quand vient le soir il s'endort Mais dans ses cauchemars Les morts se cachent et le dévorent..." La suite est à l'avenant, délicieuse.</p> <p>Et cette phrase, de René Char&nbsp;: "Etre du bond, n'être pas du festin, son épilogue"</p> <p>Quoi qu'il en soit, continuez à nous enchanter avec vos mots à vous&nbsp;!</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - caco, lectrice discrète mais assidue :) urn:md5:1099b0d1b9053e7697ed89313a0a7c72 2007-01-10T22:39:39+00:00 2007-01-10T22:39:39+00:00 caco, lectrice discrète mais assidue :) <p>Merci de nous livrer ces quelques mots. Chez moi ils résonnent aussi (la visite d'un vieux démon, aujourd'hui...).</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Shaggoo urn:md5:5a600b203b8ab7f35513cdade02a9364 2007-01-10T19:00:34+00:00 2007-01-10T19:00:34+00:00 Shaggoo <p>Merci pour la confidence et le partage. La poésie est l'art difficile de faire surgir les images d'un foulard de mots... Lise a ce pouvoir, à l'évidence.</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Guess Who urn:md5:54e6b87a170c9161e6551d5bf741e43c 2007-01-10T17:20:09+00:00 2007-01-10T17:20:09+00:00 Guess Who <p>Et bien moi je pourrais pas vivre sans ... Merci beaucoup d'avoir partagé cet auteure que je ne connaissais pas. Je m'en vais de ce pas vers une librairie finir de dépenser ce qui me restait de sous...</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Pivoine urn:md5:70ad294a7b4ae3b123ec4d1f835c88e1 2007-01-10T16:49:52+00:00 2007-01-10T17:48:02+00:00 Pivoine <p>Pourquoi ne pas tenter la lecture d'Odilon-Jean Périer (1901-1928)&nbsp;?</p> <p>"... Comme la mer unit une facile plage, Comme d'une amoureuse on lisse les cheveux, Un instant sage encor, sage et silencieux, Je contiens ma chanson, ma fortune ignorée... Mais elle s'est de moi doucement détachée&nbsp;; Les mains vides, j'entends se perdre ses oiseaux... Libre et seul, je connais le prix de mon repos&nbsp;: Quelle paix sur ma ville et quel air d'innocence... Mes vers portent en eux leur pure récompense."</p> <p>Mmmh, je ne sais pas si la magie de ce poème ressort à partir de cet extrait. Et puis, c'est un poème qui parle d'un lieu qu'il faut connaître pour le reconnaître...</p> <p>En tout cas, voici la référence: http://poesie.webnet.fr/auteurs/perier.html</p> <p><em>C'est vraiment en toute franchise que j'avoue être peu sensible à la quasi totalité de la poésie que je lis, et notamment aux vers que vous citez. Il ne s'agit en aucune façon d'un jugement de valeur. Simplement ils n'éveillent rien chez moi<br /> Il faudra un jour que je détaille pourquoi j'en aime certaines et non d'autres. Cela a trait principalement à la sonorité des mots et à leur rythme, aux tons qu'ils ont quand on les aditionne, quand on les confronte et les articule. Mais encore une fois il ne s'agit que de mes propres goûts.— VT</em></p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Jocker urn:md5:26e519111e58372a4366beffd2d4a096 2007-01-10T12:13:16+00:00 2007-01-10T12:13:16+00:00 Jocker <p>Mais comment c'est possible de ne pas aimer la poésie quand on sait si bien faire chanter les mots&nbsp;? C'est pas croyabe&nbsp;!</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - jean-noël urn:md5:e408c6740187ef0e9f9fc69e5f170b48 2007-01-10T08:05:10+00:00 2007-01-10T08:05:10+00:00 jean-noël <p>A propos&nbsp;: ne pas aimer la poésie, ne pas aimer le jazz, ne pas aimer tout court... au tout début de la création de la journée de la poésie une compagnie de théâtre (au sein de laquelle je travaillais comme technicien) avait enregistrée plusieurs poèmes, au travers des siècles, sur le thème de l'amour. Croyez moi du "cantique des cantiques" à <a href="http://www.larevuedesressources.org/article.php3?id_article=384" rel="nofollow">"l'union libre"</a> de Breton (que vous pouvez écouter) sous des formes d'écritures multiples musique et signification des mots sont toujours émouvants.</p> <p>(sur Rimbaud un ami écrivain vient de publier "la semelle de Rimbaud")</p> Poèmes à dévorer, à rire, à pleurer, à jouer et surtout à aimer ! - Mamounia urn:md5:044275e13e6bfa86bc38d4c1d6a7b80b 2007-01-10T04:11:50+00:00 2007-01-10T04:11:50+00:00 Mamounia <p>Moi non plus, je ne suis pas une grande amatrice de poèmes mais l'extrait que tu as mis est trop attirant pour passer à l'oubli et je vais essayer de me procurer ce livre, on ne sait jamais, je craquerai peut-être aussi!</p> Des livres, des rires, des larmes, des vies et des morts. - cathy urn:md5:3675cef23a9795b4bb1f52e39348d42b 2006-10-11T09:40:33+00:00 2006-10-11T09:40:33+00:00 cathy <p>"Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon dans un lieu mystérieux du quartier gothique: Le Cimetière des Livres Oubliés...."637 pages ds le livre de poche... Carlos Ruiz Zafon, L'ombre du vent. Je ne me souviens pas si à la 80ème page la boulimie de connaître la fin de cette histoire était déja là, mais lisez le si ce n'est pas déja fait. Grâce à ce livre j'ai retrouvé le même plaisir de lire que pendant ma jeunesse... ne pas le lâchez, manger, se laver, faire pipi... etc tout en gardant les yeux rivés sur Le LIVRE pour connaître la fin peut-être ou peut-être aussi simplement continuer à vivre avec les personnages. C'était si bon...</p> Le quasi kouglof au chocolat (façon kloug) - max urn:md5:cc2b9638ba5ca3ca9815e34eeb53525a 2006-08-19T10:06:54+00:00 2006-08-19T10:06:54+00:00 max <p>Vous devriez vous procurer le livre de recettes pour enfant d'alain PASSARD édité chez Gallimard ( les petites bêtes) , si vous ne le trouvez pas, si vous avez envie de le recevoir en cadeau, faites moi signe, je me ferais un plaisir de l'offrir à vos enfants !!!</p> <p>max</p> Impérieuse envie - nadia urn:md5:99513bb24368719f014cb57452f34fdb 2006-05-19T17:12:52+00:00 2006-05-19T17:12:52+00:00 nadia <p>je hais ce genre de discour sur les femmes occidentales qui seraient supposées aliénées à la mode et au désir des hommes, c'est celui que je retrouve chez une majorité de musulmans pour disqualifier la liberté dont jouissent les femmes en occident et justifier le sort réservé aux femmes par l'islam qui les "protège".... Il faut avoir été femme en pays arabo-musulman pour comprendre ce qu'est d'être à vie mineure, dépendant de son père, frère,.... environnement social, ne pas pouvoir disposer de son corps de sa liberté de circuler, etc.... Fatema el mernissi aurait du se contenter d'étudier la femme marocaine, chose qu'elle fait très bien, là j'ai l'impression d'une certaine complaisance avec les mouvements islamistes grandissant au maroc :-( bon j'arrête parceque je vais m'énerver&nbsp;!</p> Le quasi kouglof au chocolat (façon kloug) - Vroumette urn:md5:f863bc4399f002712644b07bb3eaa322 2006-04-22T22:57:55+00:00 2006-04-22T22:57:55+00:00 Vroumette <p>De retour de vacances, hop je clique sur mes fils RSS, et "vraiment je me demande encore pourquoi", youp je clique sur le billet qui parle de dessert, et je ne suis pas déçue, voilà une recette qui va faire la joie des zozos. testage d'ici peu&nbsp;!</p>