Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 670

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 272

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 274

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 111

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 297
de bric et de blog - Déambulations - Commentaires 2018-03-08T18:37:08+01:00 urn:md5:48b2af76ba589bac58d596875a9b0c00 Dotclear Vélo poétique - VT urn:md5:89f20bae94ef8b566f5e6e15e92f7b51 2014-06-04T17:22:41+02:00 2014-06-04T17:22:41+02:00 VT <p>Il ne me reste plus qu'à m'y rendre pour avoir la réponse à mes questions !! :) Merci Monsieur Delorme ! :) #LeMondeMerveilleuxDesBlogs</p> Vélo poétique - Sébastien Delorme urn:md5:097cd6ffe3262cd79cc0ee5e4b3631db 2014-06-04T16:41:29+02:00 2014-06-04T16:41:29+02:00 Sébastien Delorme <p>Cet homme se nomme Michel Godin des Mers (ou se fait appeler).<br /> Il est possible de le rencontrer tous les 14 du mois sur le terre-plein central de la place de la Nation, de 16h à 20h.</p> Vélo poétique - Franck urn:md5:1ac44bb5b43ae47015559abafe640381 2014-06-04T16:18:47+02:00 2014-06-04T16:18:47+02:00 Franck <p>je crois me souvenir l'avoir vu enfourcher un des deux vélos et de pédaler (doucement) pour faire avancer l'ensemble.</p> <p>Maintenant, ma mémoire étant ce qu'elle est, imparfaite (c'est peu de le dire), j'ai pu « fabriquer » ce souvenir !</p> Vélo poétique - VT urn:md5:35656b737cd65b0c2adcdf46f62085fb 2014-06-04T16:04:29+02:00 2014-06-04T16:04:29+02:00 VT <p>Ah oui !!! :) Effectivement il semble qu'un étage ait poussé depuis 2010 !<br /> Et je crois comprendre de tes photos qu'il le pousse son engin, non ? Je ne le vois jamais pédaler !</p> Vélo poétique - Franck urn:md5:db814566ed85c380aeaf3bc8fb2bcf20 2014-06-04T11:36:47+02:00 2014-06-04T11:36:47+02:00 Franck <p><a href="http://open-time.net/post/2014/06/04/Baisse-un-peu-la-radio" rel="nofollow">Agade</a> ;-)</p> [ping] Vélo poétique - Open Time urn:md5:9c884b786445b49756c9ff781dbbdde0 2014-06-04T11:35:45+02:00 2014-06-04T11:35:45+02:00 Open Time <p><a href="http://open-time.net/post/2014/06/04/Baisse-un-peu-la-radio">Baisse un peu la radio</a></p> <!-- TB --> <p>Baisse un peu la radio, je n’entends plus mes acouphènes ! Tiens au passage, je songe que malgré la présence de la radio sur ma baleine, je ne l’écoute jamais en roulant, et encore moins à l’arrêt. Pour tout vous dire, je n’ai même pas programmé les...</p> Vélo poétique - VT urn:md5:334b753c62667fac73e6afced376c8e7 2014-06-04T08:34:41+02:00 2014-06-04T08:34:41+02:00 VT <p>Moi c'est aussi la première fois que je le vois. Et j'avoue que j'aurais bien aimé comprendre comme il faisait avancer son "engin"... J'ai attendu quelques instants mais j'avais un bus à prendre.<br /> Je trouve qu'il ne manque pas de courage pour faire des manifs avec son vélo poétique... ce ne doit pas être maniable et il est une cible bien facile si les choses tourne au vinaigre...</p> Vélo poétique - Franck urn:md5:d5b795c2ed317a89a15119c8dd397cd1 2014-06-04T07:56:23+02:00 2014-06-04T07:56:23+02:00 Franck <p>La dernière fois c’était pendant une <a href="http://open-time.net/post/2010/10/31/Manifestation-contre-la-reforme-des-retraites" rel="nofollow">manif contre la réforme des retraites</a>, en octobre 2010 (le 28 il me semble), j’en ai une ou deux dans mes archives mais je ne crois pas en avoir publié.</p> Vélo poétique - Muriel urn:md5:efd09d290731e588ecebc25b75600696 2014-06-03T13:09:34+02:00 2014-06-03T13:09:34+02:00 Muriel <p>Incroyable ! Je ne l'ai jamais vu, pourtant il ne passe pas inaperçu !</p> Vélo poétique - VT urn:md5:b5f0c29c87ac29b7b687327b6e538c58 2014-06-03T11:08:37+02:00 2014-06-03T11:08:37+02:00 VT <p>@Franck, tu n'as pas un lien vers une photo "de la dernière fois où tu l'as croisé " par hasard ?</p> Vélo poétique - Franck urn:md5:c7aa801d82fa7640d72b11dfc3237b3e 2014-06-03T10:57:28+02:00 2014-06-03T10:57:28+02:00 Franck <p>Oh oh, mais c'est qu'il en a rajouté pas mal depuis la dernière fois où je l'ai croisé !</p> Ce qui peuplent les lits. Et aussi les lundi - FrédéricLN urn:md5:ead38e1680fddea942ed5280f6f148b1 2012-10-17T23:34:44+02:00 2012-10-17T23:34:44+02:00 FrédéricLN <p>Bonsoir. Ça faisait longtemps que je n'étais venu — un lien sur une histoire d'enfant, de petite fille en maternelle, me ramène chez vous. La petite fille est collégienne maintenant et vous saluerait si elle savait. Elle qui a ses deux parents, parle souvent de ces choses-là. Mes hommages, donc.</p> Ce qui peuplent les lits. Et aussi les lundi - chris urn:md5:6e773f5e91e556ccc952c615545315c4 2012-09-26T10:50:13+02:00 2012-09-26T10:50:13+02:00 chris <p>Comme lire sans laisser de trace me parait inélégant, je voulais dire merci , merci pour savoir exprimer des sentiments souvent indicibles. Cela m'aide bien plus que les trop fréquents :il te regarde , il est là;NON il est MORT.</p> Ce qui peuplent les lits. Et aussi les lundi - Luce Luciole urn:md5:ca64f70a564efe64303e1b5d2551f266 2012-09-24T17:33:11+02:00 2012-09-24T17:33:11+02:00 Luce Luciole <p>ben je lis si je veux d'abord ;-) bisous</p> Ce qui peuplent les lits. Et aussi les lundi - VT urn:md5:46461e5b391faa67dee95548e8e87ed4 2012-09-24T15:13:11+02:00 2012-09-24T15:13:11+02:00 VT <p>Luce, tu es la dernière personne dont je voulais qu'elle lise ce billet... Oui on arrête de compter c'est sûr ! Moi je ne suis pas douée en amour. Alors c'est sûr qu'avec un passé plein de lumière, c'est pas très facile de contempler son présent sans regarder en arrière de temps en temps... Mais la vie continue. Et puis je vais venir te voir. Je vais venir t'en convaincre. Je vais prendre un bout d'échantillon de rideaux et on va parler couleurs. Je t'embrasse très fort.</p> Ce qui peuplent les lits. Et aussi les lundi - Luce Luciole urn:md5:1b939b7baf77645e77d9ae93bcdba387 2012-09-24T13:27:46+02:00 2012-09-24T13:27:46+02:00 Luce Luciole <p>Peut on s'arrêter de compter ? serait-se aussi s'arrêter de conter ? ... Bon ça fait chier, neuf ans, quatre mois, ça fait chier. il y a après demain de toute façon qui va pointer le bout de son nez. Penser à après demain. Je t'embrasse...</p> Chiesa di Santa Maria Assunta - Venise et ses marbres... - JB urn:md5:3973700ba2fb18a1c6596bbcff50c971 2012-05-22T16:24:42+02:00 2012-05-22T16:24:42+02:00 JB <p>VENISE (VENEZIA en italien), UN LIEU FABULEUX... POUR DES COUPLES! Venezia et le GRAND CANAL (CANALAZZO en italien) qui fait penser au poème<br /> LE LAC :<br /> Lamartine se souvient de la femme aimée. Le poète se trouve dans un lieu qui lui est cher, près d’un lac, qui a été le témoin de ses amours, et lorsqu’il y revient sans la femme aimée, il subit douloureusement la fuite du temps. Il se rend compte que seule la nature peut conserver la trace des amours vécues, et notamment dans « Le Lac ».<br /> La fragilité de l’homme est mise en valeur et donne une tonalité élégiaque, lyrique, au poème. Le poète se plaint en apostrophant le temps…<br /> Le titre du poème évoque un lieu aimé qui a été le refuge du poète et de sa compagne.<br /> La nature en général et le lac en particulier sont le cadre du bonheur passé.<br /> Et le sentiment d’impuissance : l’homme est un marin qui navigue sur « l’océan des âges » et voudrait jeter l’ancre pour arrêter le temps.<br /> Lamartine réfléchit dans ce texte sur sa condition d’homme, sur sa faiblesse face à la fuite du temps.<br /> Le tout dernier vers du poème est : « Ils ont aimé ». Cette courte phrase est la concentration de tout ce qui est dit dans le poème : le poète constate le pouvoir des sentiments. Le temps du verbe conjugué au passé composé signale la conséquence sur le présent : le fait d’avoir aimé l’emporte sur toutes les constatations négatives et amères. La nature est le témoin vivant du bonheur et elle seule peut garder la trace du souvenir. Contrairement à Rousseau, c’est le paysage qui conserve le souvenir, et non l’écriture.<br /> NB : Ces commentaires ne viennent pas de moi (car je ne suis pas à la hauteur), ils sont sur ce lien : <a href="http://www.etudes-litteraires.com/lamartine.php" title="http://www.etudes-litteraires.com/lamartine.php" rel="nofollow">http://www.etudes-litteraires.com/l...</a></p> Tôt le matin, sur la piazzetta San Marco - Sacripanne urn:md5:5e4df7fe64b0f8420bd80b63e9177c6c 2012-05-10T08:41:31+02:00 2012-05-10T08:41:31+02:00 Sacripanne <p>Ca a d'l'allure !</p> Tôt le matin, sur la piazzetta San Marco - Luce Luciole urn:md5:c8d080e070fb24162b8279b2a26e9322 2012-05-10T08:05:27+02:00 2012-05-10T08:05:27+02:00 Luce Luciole <p>beau !!</p> Sombre et maussade musée du Quai Branly - muondo urn:md5:4632a0952a8752aa03a1f6680d1742da 2011-06-10T11:41:13+02:00 2011-06-10T11:41:13+02:00 muondo <p>génial ta police d'écriture ,tu me la prètes? ;) au demeurant excellent blog!</p>