Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 670

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 272

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 274

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 111

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 297
de bric et de blog - Quand, à Saint-Ouen, on s'inquiète pour les trafiquants... - Commentaires 2018-03-08T18:37:08+01:00 urn:md5:48b2af76ba589bac58d596875a9b0c00 Dotclear Quand, à Saint-Ouen, on s'inquiète pour les trafiquants... - Un helvète de passage urn:md5:7ccec306b9713124bcd1eb9a604406ef 2013-06-14T12:54:18+02:00 2013-06-14T11:54:18+02:00 Un helvète de passage <p>Bonjour,</p> <p>Ici, en Suisse les salles de shoot existent depuis très longtemps, elles ne résolvent rien. Ce reportage montre une partie du problème.</p> <p><a href="http://www.rts.ch/video/emissions/temps-present/4740225-guerre-aux-dealers.html" title="http://www.rts.ch/video/emissions/temps-present/4740225-guerre-aux-dealers.html" rel="nofollow">http://www.rts.ch/video/emissions/t...</a></p> <p>La seule solution est probablement la légalisation des drogues, avec un statut identique à celui de l'alcool, drogue dure légale. La guerre est perdue, par contre les dégâts sont lourds : lici, en Suisse, le racisme et la xénophobie sont exacerbés car les dealers sont principalement des blacks et des arabes, souvent des personnes qui ont fait une demande d'asile, les médias ne se gênent pas pour faire des amalgames : demandeurs d'asile = probables dealers. Si on rajoute que les multinationales attirées par la fiscalité locale ont amené une nouvelle sorte d'imigrés fortunés, les expat's (traders par exemple) clientèle convoitée, on a un cocktail explosif qui permet aux partis populistes d'extrême droite de séduire de plus en plus d'électeurs.</p> Quand, à Saint-Ouen, on s'inquiète pour les trafiquants... - Philoo urn:md5:405fd65d3cbb7878fce416c3f6e78362 2013-06-14T09:26:23+02:00 2013-06-14T08:26:23+02:00 Philoo <p>J'ai été également soufflé par ce tweet. Comme toi je suis de ceux qui pensent que tout un chacun quelque soit les faits qui lui sont reprochés a droit à être défendu et protégé. Mais qu'un élu parle de "moyens spécifiques" alors que la quasi totalité de la ville est livrée aux trafics, que les dealers recrutent les guetteurs à la sortie des collèges, que le tout se passe sous le nez de la police et des services municipaux sans que personne ne moufte je trouve cela particulièrement gonflé. Surtout lorsque l'on sait que les premières victimes de ces trafics et les nuisances qui les accompagnent sont les locataires des HLM donc les personnes déjà les plus précaires et les plus vulnérables. Locataires obligés de supporter les parties communes dégradées qui puent la pisse, locataires obligés de décliner leur identité à des petits caïds, locataires que l'on empêche de dormir par des cris incessants dans les coursives et les couloirs...</p> <p>A ce propos sur le blog de Madame la Maire, il y a un bel article sur le déplacement d'une entrée d'une crèche à Cordon à cause justement des trafics qui se déroulent devant. Encore une fois (après l'entrée de la maternelle à Zola) on préfère aménager une nouvelle entrée plutôt que de demanteler ce point de deal... Mais bon puisque Madame la Maire "aspire à ce que nos rêves d'aujourd'hui soient notre réalité de demain" tout va aller pour le mieux...</p>