Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 670

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 272

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 274

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 111

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/bricablo/www/dotclear/inc/config.php:72) in /home/bricablo/www/dotclear/inc/libs/clearbricks/common/lib.http.php on line 297
de bric et de blog - Jour après jour les amours mortes n'en finissent pas de mourir. - Commentaires 2018-03-08T18:37:08+01:00 urn:md5:48b2af76ba589bac58d596875a9b0c00 Dotclear Jour après jour les amours mortes n'en finissent pas de mourir. - Mel urn:md5:91db73bb25487dcb530ae33a7f046581 2010-09-07T17:08:03+02:00 2010-09-07T17:08:03+02:00 Mel <p>Moi aussi je vis dans des ruines, le gouffre, les fissures, les miettes, les larmes cachées et le reste .<br /> Un marathon aussi comme un 1er pas hors du néant.<br /> ...</p> Jour après jour les amours mortes n'en finissent pas de mourir. - pat urn:md5:2ec5fc815035cf5fe3bb0dbca947dce4 2010-09-06T09:52:35+02:00 2010-09-06T09:52:35+02:00 pat <p>ça fait du bien de courir, le temps est différent ; mon fils est parti etudier loin de la maison en 2006, j'ai couru le marathon de Paris en 2007 pour combler ce vide. Courage</p> Jour après jour les amours mortes n'en finissent pas de mourir. - Fantômette urn:md5:fd218584bd5af6836bd5326e502894a7 2010-09-04T11:14:50+02:00 2010-09-04T11:14:50+02:00 Fantômette <p>Bonjour Tarquine,</p> <p>Je cours, moi aussi. Je fais le même métier que vous. Et j'ai envie de courir le marathon de Paris en 2011.</p> <p>J'aime bien ce qu'écrit Anne : "quelque chose à franchir", c'est joli. Et sûrement juste.</p> <p>Courir, c'est avancer. C'est une petite vie en soi, une épreuve qui commence, se vit, se passe, se termine, et dont on se souvient d'une façon qui me semble toujours un peu étrange, laissant une impression forte, mais floue. J'ai du mal à me souvenir de mes courses, je ne me souviens presque pas du parcours, de la fatigue ou des pensées clandestines qui me traversent brièvement l'esprit, que je ne cherche jamais à suivre, encore moins à rattraper.</p> <p>Courir, c'est respirer. Mon souffle est presque la seule chose dont je suis extrêmement consciente lorsque je cours. Le souffle et le corps: sa danse, sa foulée, son rythme, son déplacement, somnambule, aérien, ou au contraire, ralenti, lourd, tiré par une volonté abstraite - mais toujours au premier plan.</p> <p>Avancer, respirer, finir, se souvenir. Mal. Mais savoir que quelque chose vient d'être franchi.</p> Jour après jour les amours mortes n'en finissent pas de mourir. - Anne urn:md5:99b5ab35b7ecb02d784ba2f3092c7122 2010-08-26T10:15:34+02:00 2010-08-26T10:15:34+02:00 Anne <p>J'ai lu ou entendu quelque part que les gens qui courraient le marathon avaient quelque chose à franchir dans leur tête (pas seulement le challenge de le faire).</p> <p>Alors j'imagine que ce projet n'est pas si "anodin" que ça (je ne parle évidemment pas de l'aspect physique de la question).</p> <p>Alors cours. Moi je suis sûre qu'à cause de plein de choses dans ta vie, elle n'est ni vaine ni perdue.</p> Jour après jour les amours mortes n'en finissent pas de mourir. - saperli urn:md5:7b1208672dbf6583a96173eb5c9d6526 2010-08-25T20:23:42+02:00 2010-08-25T20:23:42+02:00 saperli <p>il reste aussi de vrais morceaux de littérature que tu nous fais partager.</p>